fbpx

Dans cet article, je vais souligner 5 forces innées que tu possèdes pour toute prise de parole. Tu n’en as peut-être pas encore conscience. Mais je t’encourage à les accepter comme autant de vérités qui seront comme des repères rassurants. 

« Rassurants » parce qu’en prise de parole, c’est souvent le doute et la peur qui viennent s’immiscer dans nos pensées.

Par exemple, tu es certainement familier avec des pensées du type :

"Merci pour la proposition... mais franchement que voulez-vous que je dise !? 
Je n'ai rien à vous apprendre, je n'ai rien à dire !
Qui suis-je pour prendre la parole ? Il y a tellement de personne plus qualifiée que moi !"

On est tous passé par là !

MAIS dans ce post j’aimerais te montrer pourquoi tu te trompes ! Voici 5 vérités à prendre en considération :

  1. Tu inspires confiance
  2. Tu es irremplaçable
  3. Tu apportes de la valeur ajoutée
  4. Tu vas réussir
  5. Tu es qui tu es

1 – Tu inspires confiance

On ne demande pas à quelqu’un d’être l’ambassadeur d’une idée si on ne lui fait pas confiance.

  • Par exemple, pour ton prochain repas de famille. À qui vas-tu demander de prendre la parole ? Bien évidemment à quelqu’un qui ne va pas plomber l’ambiance.
  • Imagine ton groupe de travail, à qui vas-tu demander de présenter un projet ? À celui qui sera le plus apte à valoriser votre travail.
  • Penses à ton engagement associatif, qui sera son représentant ? Celui qui sera son meilleur ambassadeur !

Si on te demande de prendre la parole alors cela veut dire que tu inspires confiance. Et que tu es considéré(e) comme « la bonne personne ».

2 – Tu es irremplaçable

C’est une occasion en or de montrer que tu es irremplaçable. Dans l’absolu, ce n’est certes pas le cas. Mais, si on te demande de prendre la parole, c’est que personne d’autre ne peut le faire mieux que toi.

Tu es irremplaçable.

Par conséquent, toi seul peux donner le ton, le style et les accents qui te correspondent. Ton discours transpirera ta personne. En cela il sera unique.

Oui, tu es irremplaçable.

Alors, ne te prends pas non plus la tête avec ça. Mais prends conscience que ta prise de parole est comme une « extension de toi ».

Que montreras-tu ?

3 – Tu apportes de la valeur ajoutée

On ne demande pas une intervention à un orateur « soporifique ». Ni même à une personne qui n’a rien à dire. En s’approchant de toi, on considère que tu vas pouvoir apporter une valeur ajoutée.

C’est là qu’il est important que tu répondes à la question « Pourquoi moi ? ». Et de pouvoir dire « J’ai été mandaté pour cette prise de parole parce que… »

  • je suis le plus apte à répondre aux questions
  • j’ai de la facilité à expliquer des projets complexes
  • … je connais le mieux les personnes autour de la table
  • je suis porteur d’une autorité, d’une expertise

Sois conscient(e) de ta valeur ajoutée. Cela t’aidera à clarifier ton rôle et les objectifs de ta prise de parole.

4 – Tu vas réussir

La communication orale fait déjà partie de tes compétences. Et la prise de parole en publique encore plus.

Penses à ces exposés (parfois calamiteux) qui ont parsemés ta scolarité. Pense à toutes ces présentations, argumentations que tu as eu l’occasion de partager à tes amis, à ta famille.

Oui, dans certains contextes, tu peux avoir de l’inexpérience. Mais tu as tout un bagage sur lequel tu vas pouvoir t’appuyer pour faire la différence.

Une chose est sûr : Tu vas réussir !

5 – Tu es qui tu es

Ne lie pas ton identité à ton intervention.  Ce n’est pas parce que ta personnalité va « transpirer » dans ton intervention que tu dois t’identifier à elle !

C’est un danger à éviter. Tu es qui tu es, mais tu n’es pas ton exposé. Quel que soit ton ressenti, positif ou négatif, prend de la distance.

Et dans un même temps, il n’est pas bon de jouer un rôle pour se protéger !

Tu n’as pas besoin de te faire passer pour qui tu n’es pas.

Au contraire, prend conscience de l’image que tu dégages, assume là, améliore là s’il le faut. Mais s’il te plait, ne te fais pas passer pour qui tu n’es pas.

EN CONCLUSION

Aussi grand que te paraisse le défi d’assumer une prise de parole, tu peux le faire. Tu peux réussir parce que tu es la bonne personne au bon moment avec les bonnes aptitudes. 

Les techniques s’apprennent. Mais elles sont à mettre à ton service. Ne cours pas après les dernières méthodes. Assume qui tu es et renforce tes capacités.

Une prochaine étape pourrait être celle de définir tes valeurs en tant qu’orateur.